Funding head
Page Acceuil

Graphic

INFORMATIONS SUR MONS-EN-BAROEUL

Données statistiques Mons-en-Baroeul

Population totale 23004
Hommes 10785
Femmes 12219
- 15 ans 4146
15 - 24 ans 3831
25 - 49 ans 8403
50 - 79 ans 5182
+ 80 ans 598
Actifs ayant un emploi 8115
Actifs sans emploi 1861
Elèves - étudiants 2810
+ 15 ans sans diplôme 3203
+ 15 ans Bac et + 2886

Ménages 8922
Foyers 1 personne 2841
Foyers 2 personnes 2574
Foyers 3 - 4 personnes 2506
Foyers 5 personnes et + 1001
Ménages propriétaires 3649
Ménages locataires 5139
Logements antérieurs à 1948 2028
Logements postérieurs à 1990 83
Nombre de logements individuels 4006
Nombre de logements collectifs 5382
Logements sans confort * 67
Logement principal < 40 m² 832
Logement principal > 150 m² 284
Ménage sans voiture 2623
Ménage 1 voiture 4770
Ménage 2 voitures et + 1529
Revenu annuel moyen en euros 14 785

* ni WC intérieurs ni bain douche
Source : Statistiques INSEE (recensement de 1999)

-----------------------------------------

14 ème Festival les Mille et Une session 2007

Durant les 3 journées du Festival Les Mille et Une session 2007 du 29-30 juin et 1er juillet 2007. L'Association les Amitiés Franco-Lao a particpé à l'exposition artisanale dont plus de vingt associations Culturelles représenants les pays: Syrie,Togo,Roumanie,Mali, Chili, Iran,Laos,Tzigane, Arborigène,Burkina Faso,Equateur,Ukraine, Chine, Colombie,Algérie,Népal,Yémen, Bolivie, Palestine, Océanie.

Cette année c'est la quatorzième année du Festival organisé par la ville de Villeneuved'Ascq qui a eu lieu au Plaine du Campus Universitaire de la Cité Scientifique. Il est à noter que plus de quinze mille personnes sont venus visiter pendant les 3 jours malgré la pluie, de nombreux Artistes, Chanteurs régionaux ont donné le concert à tour de rôle.

L'association les Amitiés Franco-lao a présenté cette année sur le thème Fleurs de Champa ,le Frangipanier dont des panneaux d'exposition parlant de la culture du Champa jusqu'à la chanson. L'arbre frangipanier a été conçu artificiellement à l'échelle près qui permetta les visiteurs de le découvrir, un atelier de moulage l'art décoration pour les ornements de la pagode lao a permis aux visiteurs de comprendre le technique de moulage laotien.

-------------------------

Le commerce frontalier en progress

La douane frontalière entre Attopeu, au sud du Laos, et la province vietnamienne de Kon Tum contrôle officieusement les échanges commerciaux entre les deux pays depuis 2004.

Le responsable par intérim du service des douanes de la province d'Attopeu, M. Saykhame Duangmala, nous a expliqué : « La barrière de la langue freine les échanges commerciaux entre le Laos et le Vietnam. Le commerce frontalier reste ainsi limité.La plupart des marchandises importées sont des outils destinés à l'agriculture et l'industrie, des engrais, des ustensiles ménagers et des produits alimentaires (fruits de saison, sel, fruits de mer…).

La valeur des marchandises échangées entre les deux pays est estimée à 60 millions de kip par mois.

La taxe frontalière pour les véhicules allant du Laos au Vietnam s'élève à 5 000 kip, alors qu'elle varie entre 11 000 kip et 55 000 kip du Vietnam vers le Laos. Chaque jour, près de 200 véhicules sont importés du Vietnam contre une vingtaine seulement exportés vers ce pays.

Le Laos exporte des quatre provinces du sud (Attopeu, Champassak, Saravan et Sékong) des meubles, de la viande bovine et des denrées alimentaires comme le chou, le riz, des bananes, etc.

« Dès que la douane d'Attopeu-Kon Tum sera officiellement ouverte , a ajouté M. Saykhame Duangmala, les douaniers et policiers lao et vietnamiens travailleront en proche collaboration. » .....

-----------------------------------

La baisse de l'inflation bénéficie à l'économie

Depuis la mise en place de mesures de contrôle et de gestion du système bancaire appliquées à toutes les banques du pays, l'inflation diminue régulièrement et la devise nationale se renforce constamment. En effet, grâce au contrôle et à la bonne gestion du secteur bancaire, l'inflation, au cours des cinq premiers mois de l'année, est descendue à 4,4 %, son niveau le plus bas depuis 2000.

Au constat de ce bilan positif, le Premier ministre de la République Démocratique Populaire Lao, M. Bouasone Bouphavanh, a tenu à féliciter les responsables du secteur bancaire, en particulier ceux de la banque nationale de RDPL, lors de la clôture de la réunion nationale annuelle des banques, qui s'est tenue du 12 au 14 juin à Vientiane.

Le chef du gouvernement s'est dit satisfait de la baisse de l'inflation monétaire au Laos. En fait l'inflation accuse une courbe descendante, de 23 % en 2000 elle est passée à 10 % en 2005 pour tomber à 6,8 % et se stabiliser à 4,4 % cette année. Les économistes pensent que l'inflation devrait logiquement continuer à diminuer grâce au renforcement de la valeur de la monnaie nationale.

On a évalué que, pour l'année 2006, la valeur du kip s'est renforcée de 11,8 % (9 560 pour un dollar contre plus 12 000 en 2000). Cette évolution a constitué un bon taux de croissance atteint en 2006 : 8,3 %.

Cette tendance est renforcée par l'augmentation des investissements étrangers.

Parallèlement au renforcement du kip et à la stabilité du taux de change, la quantité de devises en circulation a augmenté.

Cependant les agios des banques demandent à être revus à la baisse, notamment dans le système de crédit où ils restent encore trop élevés. Cela encouragerait l'épargne et augmenterait la capacité de production des marchandise.

On constate que 98 % des épargnants épargnent à court terme et que l'épargne en devises étrangères occupe une proportion importante

Le Premier ministre a souhaité que les banques équilibrent leurs systèmes de crédit pour favoriser les entreprises. Il a fait remarquer qu'une pratique concurrentielle plus soutenue entre les banques pourrait dynamiser le secteur et favoriser l'économie.

Il a également encouragé la décentralisation des banques. En effet, celles-ci ou leurs filiales se situent généralement dans les grandes villes, ce qui pénalise les zones rurales.

Pour l'exercice 2007, les économistes prévoient un taux de croissance de 7,5 % avec un taux de change stable et une inflation en baisse. M. Bouasone Bouphavanh a conclu en invitant les b anques à améliorer leurs services pour plus d'efficacité et à se conformer à la politique du gouverne-ment dont la priorité est de sortir le Laos de sa situation de pays pauvre d'ici 2020.
-----------------------------------------------------

Le réseau d'eau potable s'étend dans la capitale du LAOS

Récemment, le gouvernement français, par l'intermédiaire de l'Agence Française de Développement (AFD), a accordé une aide de 5, 5 millions d'euros à la RDP lao pour la mise en œuvre d'un projet d'extension des réseaux d'eau potable de Vientiane (AEP II). Le gouvernement lao a confié la responsabilité des travaux à la société des eaux de la capitale, suite à quoi, celle-ci a lancé un appel d'offre et retenu l'entreprise de construction Lao World +Dynamic .

La signature du contrat des travaux a fait l'objet d'une cérémonie organisée le 10 avril au centre commercial Lao ITECC.

Elle s'est déroulée en présence de M.M. Daophet Bouapha, directeur général de la société des eaux de la capitale, Sackchai Wongmasith, président de l'entreprise « Lao World », M. Bounchanh Sinthavong, maire adjoint de Vientiane, M. Maurice Portiche, ambassadeur de France au Laos et M. Jean-Claude Pirès, directeur de l'AFD, adjoint à Vientiane.

En 2005, l'AFD avait également octroyé la somme de 5,5 millions d'euros pour entreprendre la deuxième phase du projet.

L'objectif de ce projet est d'approvisionner en eau courante les zones dont le réseau de ravitaillement reste encore inexistant. Il englobe plusieurs arrondissements relevant de la capitale à savoir : Sikhottabong, Chanthabouli, Saysetha, Sisattanak et Hatsayfong.

Le projet d'extension des réseaux d'approvisionnement s'étend sur une longueur de 110 km. Son coût est de 3663 milliards de kip, soit 292 041 180 euros. Il comprendra un système de refoulement, un bassin de décantation. La livraison du réseau est prévue dans un an. . ( full story in magazine )

-----------------------------------

Adresses et infos pratiques
Hôtel de Ville
27, avenue Robert Schuman
Heures d'ouverture de la mairie

Ling Fluent
Rapide apprentissage des langues!
http://www.laboutiquebienetre.fr/ling-fluent-fr/

 

 

Du lundi au vendredi, 8h à 12h et 13h30 à 17h30.
Le samedi matin de 9h à 12h

Urbanisme
Du lundi au vendredi, 8h à 12h et 13h30 à 17h30.
Le samedi matin de 9h à 12h

CCAS
Du lundi au vendredi, 8h à 12h et 13h30 à 16h30.
Le samedi matin de 9h à 12h
Ligne directe : 03 20 61 79 32

Fêtes et sports:
Du lundi au vendredi, 8h à 12h et 13h30 à 17h30.
Le samedi matin de 9h à 12h

Réservations des repas de cantines scolaires, centres aérés et crèches:

Du lundi au vendredi, 8h à 11h30 et 13h30 à 17h30.
Le samedi matin de 9h à 11h30


---------------------------------------------------

Le soutien de l'Agence universitaire de la Francophonie aux classes bilingues du lycée de Vientiane

Depuis 1996, le ministère de l'Education nationale fait de l'enseignement du français une des ses priorités.
En collaboration avec l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF), principal opérateur au Laos, le ministère de l'Education a ouvert en 2003 une session de classes bilingues au lycée de Vientiane. Les six classes de seconde, première et terminale comptent chacune un effectif de 30 élèves. Les disciplines comme les mathématiques, les sciences physiques, la philosophie et l'histoire sont enseignées en langue française.

L'AUF apporte un important soutien aux classes bilingues. Elle attribue, en effet, des bourses pour financer les études universitaires en France et offre des livres et divers outils éducatifs pour l'enseignement du français.
« L'AUF a apporté une importante aide financière pour la construction de la bibliothèque et de la salle informatique du lycée de Vientiane et financera, dans un avenir proche, la construction du laboratoire de langues. a déclaré Mme Khamsoy Vongsamphanh, professeur lao de français en classe bilingue En outre, l'agence contribue à la formation des enseignants en classes bilingues . Ses formateurs dispensent à cet effet des stages en français d'une durée de deux semaines. S'ils en font la demande, les enseignants peuvent aussi suivre un stage de six mois en France. A l'issue de leurs études en classes bilingues, les lycéens ont la possibilité de passer un examen d'accès aux études universitaires pour intégrer l'Université nationale du Laos. Le ministère de l'Education offrirait la possibilité aux élèves recalés à l'examen de poursuivre leurs études dans le département français, a-t-elle ajouté. Nos meilleurs élèves sont récompensés de leurs efforts en recevant des titres. C'est ainsi qu'en 2006, une lycéenne (Mlle Chausamone Phonephilachanh) est devenue lauréate des Olympiades de la Fra ncophonie à Singapour et que quatre bacheliers (M. Soulignadeth Liamppa, Mlle Manothip Siripaphanh, Mlle Vatsarinh Vongsack, Mlle Khamsavth Haimany) ont eu la chance de continuer des études universitaires en France.

------------------------------------------------

Puan Mit mise sur le hip-hop pour aider les enfants des rues

Quelques coups de balai pour effacer les traces d'une journée bien remplie, et la petite salle du rez-de-chaussée est prête à accueillir ceux qui vont faire monter la température. Comme tous les lundis, mercredis et vendredis, une quinzaine de jeunes de la dizaine à la vingtaine se retrouvent pour une séance de « breakdance ». Le centre Puan Mit, qui accueille les enfants des rues de Vientiane, n'a pas pu résister au vent de hip-hop qui souffle depuis quelques temps sur le Laos, dans les voitures comme dans les salles de concert, à la télé comme dans les boîtes de nuit. « C'est une initiative des jeunes que nous avons encouragée , explique Pierre-Louis Leroy, le coordinateur français de ce projet né en 2004 de la collaboration entre le ministère du Travail et l'ONG française Friends-International. Nous leur demandons toujours quelles activités ils souhaitent faire, et nous voyons ensuite si nous sommes en mesure de les mettre en place. Celle-ci ne nécessitait qu'une salle et de la musique et nous paraissait intéressante d'un point de vue pédagogique. » La séance débute par un échauffement d'une dizaine de minutes, sous les yeux de gamins d'à peine quatre ans. Habitués à toutes ces amusantes acrobaties, ils imitent leurs aînés en testant leur équilibre contre le mur, la tête en bas.

On lance ensuite la musique. Les grands, en baskets et vêtements de sports, entament quelques pas de danse au son du dernier tube d'Eminem. Pour ces jeunes hommes dont certains sortent de détention, cette heure est un défoulement. « On ne leur impose pas de chorégraphie, continue Pierre. Ils sont totalement libres dans leur expression corporelle. Ils peuvent faire certains gestes violents qu'ils voient dans les clips, bouger comme ils le souhaitent, la violence symbolique à travers la danse est possible. La limite, c'est la violence physique et verbale. » Après quelques figures au sol qui feraient tourner la tête à plus d'un, ils forment le traditionnel cercle au milieu duquel chacun donne à tour de rôle le meilleur de lui-même, scruté et jugé par ses pairs. Laam, qui pratique la danse depuis deux ans, apprécie cette exposition : « C'est excitant, tout le monde te regarde, tu es la star pour un instant. Et puis c'est une danse où l'on ne se retient pas. On lâche ses mouvements, il n'y a pas de contraintes. » Les vraies stars, ils les ont vu il y a deux jours, au palais national de la culture. C'était à l'occasion du passage des «breakers» français du Pokemon Crew, invités par le Centre de langue française, qui avait par ailleurs offert une trentaine de places aux enfants de Puan Mit. Accompagnés par l'équipe du centre, ils ont pu admirer la technique et l'aisance desdoubles champions d'Europe et du monde de «breakdance» Rien de telle que cette explosion visuelle pour les motiver et les pousser à s'entraîner toujours plus. Ils sont en cela aidés par l'association Laobangfai, dont les danseurs ont enflammé la première partie du spectacle. Aujourd'hui, c'est Laam qui apporte son expérience aux habitués de la séance. Il montre les mouvements au ralenti, puis corrige les jambes mal placées et les pas mal coordonnés.

Les deux ventilateurs ne sont pas de trop, alors que la canicule de la journée prend lentement fin. Dans quelques mois, ce sera à leur tour de se produire sur scène dans le cadre des spectacles régulièrement mis en scène par le centre. Il y a deux ans, le palais de la culture les avait applaudi à l'occasion de la Journée internationale de l'enfant. L'événement est resté dans toutes les mémoires. La séance s'achève, Ting enfile un t- shirt qui cache l'impressionnant tatouage qu'il arbore sur la poitrine. La nuit est tombée, le centre va bientôt fermer. Les petits et certains jeunes en réinsertion vont aller manger avec les parents de maison, faire leurs devoirs et leur toilette avant de rejoindre le dortoir. Les autres vont retourner dans la rue, en attendant qu'ils choisissent de venir habiter au centre ou de retourner dans leurs familles s'ils en ont. A 6h30 demain matin, ils seront à nouveau devan t la grille, dans l'attente d'une vie de leur âge. Vous pouvez contacter Puan Mit en appelant le 021 261 389 ou par email : laos@friends-international.org

------------------------

Energie alternative

La culture de la jatropha est traditionnelle au Laos. Mais la décision d'investisseurs coréens de construire une usine de production de carburant à partir de cette plante lui donne une importance toute nouvelle. Aux yeux du gouvernement, cette nouvelle activité est de nature à réduire à la fois les importations de pétrole et la pollution. Le jathopha, comme le bois agar ou l'hévéa, intéresse beaucoup, désormais, les investisseurs coréens, chinois, vietnamiens ou thaïlandais.

Cette culture est facile, peu coûteuse, et le cycle de production assez long : de 40 à 50 ans. Les cultivateurs vendent leur récolte à la société Kolao qui, en collaboration avec une société coréenne, a déjà construit une usine de production de bio-diesel. La culture de la est donc nécessaire pour l'approvisionner en matières premières.

Le gouvernement a accordé pour ce projet. L'usine sera implantée au km 29 sur la route Sud, à hauteur de Ban Phonsavanh (arrondissement de Saythany) et aura une capacité de production de 100 000 m3 par an. Sa construction a déjà commencé et sera achevée à la fin de cette année. Son coût est estimé à 31 millions de dollars (près de programme de culture de jatropha sur 100 000 hectares. Dès février 2007, de 20 à 30 000 hectares seront plantés. Ce programme s'étend aux provinces de Vientiane, de Borikhamsay, de Khammouan et de Savannakhet, sur des terres louées par Kolao. « Il faudra attendre trois ans avant que la production de jatropha atteigne son plein régime, souligne la directrice générale de la société coréenne, Mme Thavone Vongsombath. Déjà de nombreux agriculteurs sont intéressés et nous téléphonent pour avoir des informations sur ce type de culture, le prix des semences, le rendement sur une année, son adaptation à l'environnement etc. C'est très bon signe et l'installation de l'usine, fin 2007, devrait encourager un grand nombre d'agriculteurs à rejoindre le mouvement »

Cette nouvelle culture aura un impact positif car elle comporte plusieurs aspects favorables au développement. Économiquement, elle contribuera entre autres à créer une nouvelle source de revenus pour les agriculteurs et à diminuer ainsi la pauvreté. Ecologiquement, la RDP Lao marque son intérêt pour la protection de l'environnement en développant cette culture et rejoint de nombreux pays en utilisant le bio-diesel.

Pour promouvoir la culture de la jatropha dans la province de Luang Namtha, la société de recherche des charbons du district de Phoukhoun a organisé récemment un séminaire pour faire connaître les modalités de cette culture. Les habitants de quatre villages du district de Luang Namtha y ont participé.

En 2005, la RDP Lao a importé plus de 250 000 m3 de carburant diesel, ce qui a représenté près de 97 millions de dollars. Le bio-diesel sera fabriqué à partir des graines de jatropha (Mak Gnao) et pourra être utilisé par les véhicules fonctionnant habituellement au gazole : camions, autobus, voitures.

La production de bio-diesel est encouragée dans nombre de pays d'Asie (Corée, Chine, Inde, Malaisie, Indonésie, Thaïlande, Philippines etc.) et d'Europe, car il est moins polluant que les carburants traditionnels.

------------------------

Nouvelle coopération de la Commission Européenne avec le Laos

Cette année, la Commission Européenne (CE) a donné plus de 1,8 milliard de kip (1,5 million d'euros) pour servir un projet de sécurité alimentaire destiné aux populations défavorisées, notamment, les femmes et les enfants des zones isolées de Khoun et de Longsane dans la province de Luang Prabang.

Une cérémonie pour l'octroie de cette aide a été organisée le jeudi 10 mai à l'hôtel Lao Plaza de Vientiane. Un mémorandum a été signé entre MM. Sandro Cerrato, Chargé d'Affaire de l'UE et le Docteur. Bountheuang Mounlasy, Chef du département de coopération avec l'étranger du ministère des Affaires étrangères (MAE). Etaient également présents M. Phongsavat Boupha, vice-ministre du MAE et M. Friedrich Hamberger, Ambassadeur de l'UE à Bangkok en Thaïlande.

La durée de ce projet est de quatre ans et il inclus également la construction de canaux d'irrigation, la rénovation des routes, la promotion de l'agriculture et autres travaux pour le développement de ces districts.

Au Laos, 70 % de la population tire ses revenus de l'agriculture.

En créant des infrastructures et en aidant au développement de l'agriculture dans ces régions défavorisées, le projet met aussi un frein à l'exode rurale et contribue à la protection des femmes et des enfants qui se retrouvent souvent en situation précaire dans les villes.

---------------------------------------

Taux de change Banque pour le Commerce Extérieur Lao / Currency Exchange rates

Update :1, Effective from: 08:00AM /3/7/2007 / Kip Bank Note

Achat/Buy - - - - - - - - - - Vend/ Sell

USD 9,580 Kip -------------- 9,640 Kip

EUR 12,531 Kip ------------- 13,463 Kip

AUD 7,5938 Kip --------------- 8,526Kip

CAD 8,802 Kip --------------- 9,603 Kip

THB 278 Kip ----------------- 280 Kip

Remarque : les cours de changes indiquées ci-dessus sont à titres indicatifs :

Pour avoir les cours du jours site : http://www.bcellaos.com/exchange_rate.php